Véronique Besse – Un député, c’est pas un technocrate !

Pour moi, la vocation d’un député, c’est avant tout de défendre ses concitoyens. Faire les lois à Paris est évidemment essentiel, mais si on écrit des lois sans connaître et partager les préoccupations de ses concitoyens, alors on n’est qu’un technocrate enfermé dans sa bulle…

Et c’est bien parce que je suis loin d’être un technocrate de bureaux parisiens, que j’ai consacré mon week-end à de nombreux déplacements. Tout d’abord, samedi matin, avec l’inauguration de la nouvelle mairie et du nouveau relais d’assistantes maternelles, de Malièvre. Une superbe réalisation, dans un village qui mérite son classement de « petite cité de caractère ». L’occasion pour moi de saluer Guillaume Jean et son équipe.

Toujours samedi, je suis allé visiter l’exposition Légo de Saint-Fulgent, organisée d’une main de maître par Balou et Didier. Au total, les organisateurs ont accueilli pas moins de 6000 personnes dans le week-end, preuve du dynamisme et de la vitalité de nos bénévoles vendéens.
Moins d’une semaine après un débat sur le bénévolat à l’Assemblée nationale, j’ai ainsi confirmé, en direct, sur le terrain, la justesse de ma position : les bénévoles doivent être soutenus et encouragés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *