Véronique Besse – Réforme du collège : de bonnes statistiques plutôt que de bons élèves ?

Véronique BESSE, député de la Vendée soutient la manifestation des enseignants contre la réforme des collèges. Elle demande la réécriture de la réforme.

Collèges 3En effet, explique-t-elle, « l’échec scolaire, et notamment au collège, est le résultat d’une triple fracture ».

« La première, c’est celle des savoirs fondamentaux. Les élèves connaissent de moins en moins bien le français ou les mathématiques. Cela devrait pourtant être la priorité ! »

« La deuxième, c’est celle des racines. En morcelant les programmes d’histoire, ou encore en supprimant les options latin et grec, les collégiens perdent la connaissance de leurs racines, de leur passé commun. »

« La troisième fracture, c’est celle de la réussite. Plutôt que de tirer les jeunes vers le haut, on nivèle par le bas. En bref, le gouvernement préfère la réussite des statistiques plutôt que la réussite des élèves. »