Véronique Besse – L’obésité, un enjeu de santé publique qui doit devenir prioritaire

A l’occasion du 22ème Congrès européen de l’Association européenne pour l’étude sur l’obésité (EASO), Véronique BESSE, député de la Vendée, tire la sonnette d’alarme et a interpellé Marisol TOURAINE, Ministre de la Santé.

"MALBOUFFE" : illustration« La lutte contre l’obésité s’essouffle ! Elle est devenue inefficace. Entre 2009 et 2012, le nombre de personnes souffrant d’obésité en France est passé de 6,5 millions de personnes à 7 millions. Aujourd’hui, cela représente environ 15% de la population », explique Véronique BESSE.

« Les ennemis, on les connait depuis longtemps : ce sont la « malbouffe », la sédentarité et la société de consommation. Les quelques mesures prises pour limiter les consommations de boissons sucrées ou les produits néfastes pour la santé ne suffisent pas. »

« La lutte contre l’obésité, c’est un enjeu de santé publique qui doit devenir prioritaire. Notamment pour les plus jeunes car cela engage leur avenir. L’obésité a un coût. L’obésité, ce sont aussi des maladies cardio-vasculaires, du diabète, des cancers qu’il faut tenter de soigner. En réalité, ce sont des vies qui sont en jeu ! »

« C’est aussi un enjeu pédagogique. Il faut expliquer aux Français comment mieux manger et leur proposer des solutions pour adopter une meilleure hygiène de vie. »